Archives pour la catégorie Actualités

Du conseil à l’accompagnement

2-audrey-rAudrey RYCKEWAERT
Assistante de Service Social au SISTM

Arrivée il y a quelques mois au SISTM en qualité d’Assistante de Service Social, Audrey Ryckewaert intervient auprès des salariés ayant des problématiques de santé, de handicap pouvant avoir un impact sur leur vie professionnelle. Une fonction basée sur l’information et le conseil qu’elle exerce sur tout le département de la Manche.

« Mon rôle est d’informer, de conseiller et d’accompagner les salariés essentiellement dans les situations de maintien en emploi. J’interviens à la demande du médecin du travail lorsque ce dernier rencontre le salarié en arrêt ou en poste et pressent les premières difficultés ». Par exemple, lorsque le médecin rencontre le salarié lors d’une visite de pré-reprise pendant son arrêt de travail et repère un risque d’inaptitude médicale à son poste.

Sur les préconisations du médecin du travail, Audrey Ryckewaert accompagne les salariés dans la mise en place de solutions adaptées. « L’éclairage peut aussi bien porter sur les dispositifs de maintien en emploi, les aides à la reconversion, l’invalidité, la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).»
Une mission qui vise aussi à apporter aux salariés des réponses concernant leurs inquiétudes, à les accompagner dans leurs démarches et d’accès aux droits. « Il est important de savoir s’adapter et être à l’écoute de la personne que l’on a en face de soi ».

Toute situation d’inaptitude ou de risque d’inaptitude est en effet toujours délicat à gérer pour le salarié comme pour l’employeur, c’est pourquoi, « plus le salarié est informé et accompagné tôt, plus il pourra se projeter vers l’avenir, envisager son devenir professionnel et ainsi éviter d’être dans une situation d’épuisement. Nous travaillons notamment avec différents partenaires comme le Cap Emploi-Sameth ou le Service Social de la Carsat».

A l’écoute des salariés et soumise au secret professionnel, Audrey Ryckewaert peut aussi être amenée, à la demande du médecin du travail, à échanger avec les employeurs et leur apporter des informations sur le maintien en emploi.

Mon salarié est en arrêt de travail, dois-je obligatoirement lui faire passer une visite médicale ?

Oui  (dans les cas ci-dessous)

visitedrVotre salarié doit bénéficier d’une visite médicale de reprise du travail par le médecin du travail dans les cas suivants :

  • Après un congé maternité ;
  • Après une absence pour cause de maladie professionnelle, quelle que soit la durée de l’arrêt ;
  • Après une absence d’au moins 30 jours pour cause d’accident du travail, de maladie ou d’accident non professionnel.

Cette visite de reprise doit être demandée par l’employeur, par écrit (e-mail, fax…), et se dérouler au cours des 8 jours qui suivent la reprise effective du travail du salarié.

Objectifs :

  • Vérifier si le poste de travail du salarié est compatible avec son état de santé ;
  • Apprécier la nécessité d’aménager, d’adapter le poste repris ;
  • Émettre, le cas échéant, un avis d’inaptitude.

L’employeur doit prendre contact avec le Service de Santé au Travail dès connaissance de la date de reprise du salarié.

Sauv Life : l’application qui sauve des vies

Les crises cardiaques sont l’une des premières causes de mortalité en France. Avec l’aide du Samu, l’application Sauv Life veut gagner les précieuses minutes pour secourir les victimes.

Sauv Life a pour but de permettre une intervention rapide de citoyens volontaires avant l’arrivée des secours.

En cas d’arrêt cardiaque et une fois le SAMU alerté, l’application s’active et contact toutes les personnes les plus proches susceptibles d’intervenir pour pratiquer les gestes de premiers secours.

Si elles répondent présentes, l’application leur envoie alors le lieu de l’incident et elles seront guidées durant toute l’opération en attendant le SAMU. Sauv Life recense aussi des défibrillateurs à proximité que les bénévoles peuvent aller chercher.

> Se rendre sur la page de téléchargement de l’application

sauv-life

Sensibilisation sur la prévention des TMS

tms-sensi-ibcL’activité physique reste l’une des principales causes d’accidents du travail et de maladies professionnelles. C’est pourquoi nous vous proposons un module spécifique pour prévenir les risques liés à l’activité physique de vos salariés.

Cette sensibilisation, à destination des salariés des secteurs de l’Industrie, du Bâtiment, du Commerce ou/et du secteur administratif (IBC), d’une durée de 9h, se déroulera sur 1,5 jour dans notre centre SISTM de Cherbourg.

Mardi 2 octobre 2018 (9h-12h / 14h-17h)
et jeudi 4 octobre 2018 (9h-12h)

PROGRAMME
– Place de l’activité physique dans mon activité.
– Fonctionnement du corps humain et ses limites.
– Analyse des déterminants d’une situation de travail.
– Améliorations des conditions de travail.
– Formation sur les principes de sécurité physique et d’économie d’effort.
> Plus de détails

inscriptionsalaries-boutonSensibilisation comprise dans votre cotisation annuelle.
Participation limitée à 10 salariés par sensibilisation.

La prévention des troubles musculo-squelettiques dans les drives alimentaires

drivesLes salariés du secteur des drives alimentaires sont de plus en plus concernés par l’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS), liés, entre autres, à des postures contraignantes, à des gestes répétitifs ou au port de charges lourdes.

Pour prévenir ces pathologies, votre service de santé au travail a mené sur le département de la Manche une action pour ce secteur en pleine expansion et pour lequel peu d’études de terrain ont été réalisées.

synthesedrive

 

> Consulter la synthèse de l’étude

Les saisonniers doivent-ils être déclarés au Service de santé au travail ?

Oui

Les salariés saisonniers, quelque soit le contrat doivent être déclarés auprès de votre Service de santé au travail. Vous pouvez soit les ajouter à la liste de vos salariés sur votre espace adhérent, soit en envoyant un écrit à votre assistante santé travail.

En fonction de la durée de leur contrat et des risques professionnels auxquels ils sont exposés, les salariés saisonniers bénéficient soit d’un examen médical d’embauche avec le médecin du travail, soit d’une visite d’information et de prévention avec l’infirmière ou d’une action d’information et de prévention collective, le médecin restant juge du type de suivi.

saisonniers

Les actions d’information et de prévention collective, prévues à l’art D.4625-22 et 23 du Code du travail, ont pour objectifs de :

  • Faire prendre conscience des risques professionnels rencontrés dans le cadre de leur travail.
  • Apporter des conseils en matière de prévention.
  • Sensibiliser les saisonniers à se protéger et à adopter des habitudes systématiques de protection.

Activ’Dos, l’appli pour prévenir votre mal de dos

activdosAujourd’hui, qui dit mal de dos, lumbago, lombalgie… dit activité et mouvement. Pour vous accompagner au quotidien, chez vous, sur votre lieu de travail, en déplacement et lorsque cela fait mal, l’application mobile Activ’Dos est votre partenaire indispensable pour mieux gérer votre mal de dos.

Véritable coach, l’application mobile Activ’dos a été créée par l’Assurance Maladie pour prévenir la lombalgie, mais également agir si la douleur survient.
Disponible gratuitement pour les smartphones sous iOS (Apple) ou Android (Samsung…), l’application propose toute une série d’exercices (étirement, musculaire, relaxation) réalisables au travail, des vidéos pour adopter les bonnes postures et éviter les mauvaises postures, pour mieux comprendre et connaître votre dos (comment il fonctionne, comment il est constitué, à quoi servent ses composantes…) et savoir d’où vient le mal de dos.

Se rendre sur la page de téléchargement de l’application

Travail et périodes de fortes chaleurs : quelques gestes à ne pas oublier

canicule_risquesLors de journées inhabituellement chaudes, l’organisme est fortement sollicité : modifier son comportement et adopter certains réflexes dans son quotidien permettent de mieux supporter cette nouvelle contrainte.

Quant à l’entreprise, elle peut poursuivre ses activités tout en limitant les risques d’accidents, en agissant sur les conditions et l’organisation du travail.

ed931> Consulter les conseils prévention liés au travail par fortes chaleurs recommandés par l’INRS.
Ce dépliant préconise un ensemble de mesures simples et efficaces, immédiatement applicables par l’employeur et le salarié, afin de prévenir les risques liés aux périodes de fortes chaleurs.

> Télécharger l’affiche préventive

Quand déclare-t-on l’état de canicule ?

En France, on parle de canicule lorsque, pendant au moins trois jours consécutifs, les températures minimales et maximales dépassent des seuils définis pour chaque département. Pour le département de la Manche ce seuil est de 18°C la nuit, et de 31°C le jour.

Assemblée Générale du 18 juin, consulter le bilan des actions menées en 2017

ag18062018A l’occasion de cette séance, les bilans des actions menées par votre Service de santé sur l’année 2017 auprès des employeurs et des salariés de la Manche ont été présentés : rapport médical, actions en entreprise, sensibilisations aux risques professionnels…

> Consulter la présentation

LES CHIFFRES CLÉS SUR LE DÉPARTEMENT

chiffrescles2017

chiffrescles2017

chiffrescles2017

chiffrescles2017

10 ENGAGEMENTS EN FAVEUR DE LA SANTÉ AU TRAVAIL

Vision, actions, témoignages et bonnes pratiquescouv_10_engagements

Les services de santé au travail de France, accompagnés de leur organisme représentatif « Présanse » ont entrepris un travail de fond pour faire évoluer la santé au travail.

Une dynamique du secteur qui se concrétise par la formulation de 10 engagements concrets pour les 5 ans à venir (2018-2022).

Des engagements forts qui s’inscrivent dans les missions actuelles définies par la loi, et seront assortis d’objectifs à atteindre et d’indicateurs indispensables à l’évaluation de la contribution apportée auprès des employeurs et salariés.

> Consulter le manifeste des 10 engagements

  1. Aider toutes les entreprises à évaluer leurs risques professionnels
  2. Fournir analyses, sensibilisations collectives et conseils de prévention ciblés aux acteurs de l’entreprise
  3. Assurer un suivi individuel et adapté de l’état de santé pour 15 millions de salariés
  4. Repérer, accompagner et suivre les salariés en risque de désinsertion professionnelle, et contribuer activement au maintien en emploi
  5. Participer à la traçabilité des expositions professionnelles et à la veille sanitaire
  6. Proposer des solutions adaptées aux secteurs d’activités « spécifiques »
  7. Participer activement à la mise en place d’un système d’information interopérable en santé au travail
  8. Promouvoir la santé au travail par le numérique, en rendant accessibles aux acteurs les données santé travail qui les concernent
  9. Assurer l’universalité et la qualité de l’accompagnement
  10. Faciliter le pilotage des politiques de santé au travail, via un réseau des SSTI organisé et cohérent, avec des représentations régionales et nationales